EMOTIONOGRAPHY : ASTRAL

Le cinéma est un moyen d’expression dont l’expression a disparu. Il est resté le moyen. Dieu

1 note

Top 15 July + August
01. Mes petites amoureuse : Jean Eustache 197402. Jeux interdits : Réne Clément 195203. Du côté d’Orouët : Jacques Rozier 197304. Mur murs : Agnès Varda 198005. Ping pong summer : Michael Tully 201406. The salvation : Kristian Levring 201407. Les Mauvaises Fréquentations + Le Père Noël à les yeux bleus : 1966/1967 Jean Eustache08. The servant : Joseph Losey 196309. The double : Richard Ayoade 201310. Crystal fairy & the magical cactus : Sebastián Silva 201211. Le diable : Andrzej Żuławski 197212. Saravah : Pierre Barouh 196913. Blue ruin : Jeremy Saulnier 201314. La religieuse : Jacques Rivette 196615. Jess + Moss : Clay Jeter 2011

Top 15 July + August

01. Mes petites amoureuse : Jean Eustache 1974
02. Jeux interdits : Réne Clément 1952
03. Du côté d’Orouët : Jacques Rozier 1973
04. Mur murs : Agnès Varda 1980
05. Ping pong summer : Michael Tully 2014
06. The salvation : Kristian Levring 2014
07. Les Mauvaises Fréquentations + Le Père Noël à les yeux bleus : 1966/1967 Jean Eustache
08. The servant : Joseph Losey 1963
09. The double : Richard Ayoade 2013
10. Crystal fairy & the magical cactus : Sebastián Silva 2012
11. Le diable : Andrzej Żuławski 1972
12. Saravah : Pierre Barouh 1969
13. Blue ruin : Jeremy Saulnier 2013
14. La religieuse : Jacques Rivette 1966
15. Jess + Moss : Clay Jeter 2011

Classé dans top july top cinema

26 notes

blejz:

Mur Murs est un documentaire sur les « murals » de Los Angeles, c’est-à-dire les peintures sur des murs de la ville. Qui les peint. Qui les paye. Qui les regarde. Comment cette ville, qui est la capitale du cinéma, se révèle sans trucage, avec ses habitants par ses murs murmurants. Les murs californiens parlent à une française qui les découvre.

blejz:

Mur Murs est un documentaire sur les « murals » de Los Angeles, c’est-à-dire les peintures sur des murs de la ville. Qui les peint. Qui les paye. Qui les regarde. Comment cette ville, qui est la capitale du cinéma, se révèle sans trucage, avec ses habitants par ses murs murmurants. Les murs californiens parlent à une française qui les découvre.